Une petite histoire de Jovilliers*

L’abbaye de Jovilliers est située dans le Duché de Bar et l’évêché de Toul, sur un terrain élevé et agréable par sa situation et son bon air, mais incommodé par le manquement des eaux (Histoire de Jovilliers, 1760).

Les fondations 

C’est un site privilégié dont la fréquentation se perd dans la nuit des temps puisqu’un temple dédié à Jupiter (Gauvilliers) y aurait précédé l’implantation d’une paroisse.

En 1132, Godefroy III sire de Jovilliers et sénéchal de Champagne fait don de ce fonds de terres à Herbert, abbé prémontré de Rieval.En 1141, Henri de Lorraine, évêque de Toul ratifie le don et y ajoute le droit curial pour les chanoines prémontrés qui voudraient fonder une communauté.

En 1142, une bulle pontificale envoyée par le Pape Innocent II confirme définitivement et Raymond de Rieval pose la première pierre de l’église abbatiale et paroissiale dédiée à Saint Pierre et Saint Paul.

Suivant la règle primitive, des filles consacrées peuvent s’installer dans un « parthénon », édifice attenant à l’abbaye pour travailler et prier en étroite collaboration avec les religieux. Mais de Jovilliers, les religieuses iront très vite vers le hameau voisin de Nantel.

 

 

* Extraits de la brochure réalisée par Cécile ARENS et Michelle VARNIER mise en page par Marguerite CLOUET NORET

et imprimée chez LIN'PUB Le Cèdre Bleu. Avec la participation du conseil général de la Meuse, du conseil régional de Lorraine,

de la communauté de communes de la Saulx et du Perthois, et de la municipalité de Stainville